Drôme Archives - Utopia
181
archive,tax-portfolio_category,term-drome,term-181,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.1,popup-menu-fade,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.5,vc_responsive

Archive

Proximités

Olé Khamchanla

Avec cette nouvelle pièce, Olé Khamchanla interroge l’être humain et ses interactions avec l’autre. Tour à tour il explore la proximité qui se découvre dans les danses, à la croisée des cultures, dans les relations à soi et aux autres. Il transmet sa danse singulière et puissante aux trois interprètes et y intègre pour la première fois le ballet classique.

« Proximités, focus sur un sentiment vital. À quel point sommes-nous proche des autres et de notre propre nature ? A quel point la distance peut malgré tout être une force et un élan pour ressentir plus intensément la proximité ? »

Le spectacle est construit en trois volets, qui chacun donne à voir une proximité possible : le premier est un duo qui propose un espace où les danseurs peuvent se confronter, se comparer dans une danse codifiée entre le ballet classique d’Europe et les danses traditionnelles d’Asie du sud.

Le second est un solo, un regard sur soi-même, sur la transformation, sur le genre. Une traversée des personnalités plurielles avec lesquelles nous devons tous conjuguer dans notre intimité pour avancer et rencontrer l’autre.

Puis apparaît le trio, fortement connectées malgré l’anarchie des espaces, les personnalités se confrontent et se connectent dans une danse puissante et organique.

0
0

L’homme qui tua Mouammar Khadafi

Superamas

 

Une performance qui mélange les genres, détourne les codes et brise allègrement les attendus de la représentation. Du spectacle hautement politique.

Un ancien officier de renseignement de la DGSE révèle à visage découvert, ce qu’il sait des véritables causes de la mort de Mouammar Kadhafi en octobre 2011. Son témoignage exceptionnel est recueilli en direct par le journaliste politique Alexis Poulin. Jamais auparavant, un ancien espion n’avait accepté de partager en direct sur un plateau de théâtre, la réalité des méthodes utilisées par les services secrets. Jamais non plus un témoin avec un tel parcours n’avait accepté de se soumettre – non seulement aux questions d’un journaliste – mais également à celles des spectateurs, dans un format qui s’apparente davantage à du « journalisme live », qu’à un spectacle proprement dit.

Avec L’homme qui tua Mouammar Kadhafi, Superamas et Alexis Poulin invitent le public à assister et participer à cet entretien inédit, qui lève à la fois le voile sur une profession qui suscite de nombreux fantasmes, tout en révélant au grand jour cette affaire franco-libyenne, un des secrets les mieux gardés de la 5ème République.

0
0