Théâtre Archives - Utopia
219
archive,tax-portfolio_category,term-theatre,term-219,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.1,popup-menu-fade,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.5,vc_responsive

Archive

Featured Video Play Icon

MAMAN

POUR SA PREMIÈRE FOIS AU THÉÂTRE. VANESSA PARADIS, AUX CÔTÉS DE SAMUEL BENCHETRIT, INCARNE UNE FEMME SENSIBLE, ATTACHANTE ET ÉMOUVANTE. UN RÔLE IMAGINÉ ET ÉCRIT POUR ELLE PAR L’AUTEUR.

Une ville, la nuit. Une femme attend son taxi, emmitouflée dans un manteau de fourrure. Un jeune homme passe devant elle une première fois. La dépasse. Revient vers elle, lentement. Et lui pose une question qui va changer leurs vies à tous les deux.
Explorant à la fois les aspects dramatiques et comiques, Samuel Benchetrit raconte une histoire qui mêle les difficultés du couple, l’enjeu de la maternité, le désir de filiation. La pièce, en apparence légère, porte en creux des thèmes graves. La psychologie d’une mère à travers l’amour qu’elle porte à son enfant, ainsi que celle d’une femme, avec son vécu.

Auteur / Metteur en scène : Samuel Benchetrit
Avec : Vanessa Paradis, Samuel Benchetrit, Simon Thomas et Gabor Rassov.

+ d’infos sur : MAMAN | Vanessa Paradis 18 Décembre 2022 – Théâtre Jean-Vilar Bourgoin-Jallieu (bourgoinjallieu.fr)

0
0

COURTS-CIRCUITS- Rencontres théâtrales de Saint-Étienne et de la Loire

Initiées par La Comédie de Saint-Étienne, en partenariat avec Le Verso et la Ville de Saint-Étienne dans le cadre de sa politique de soutien à l’émergence, et en partenariat avec : le Théâtre du Parc, le Théâtre des Pénitents, le Chok Théâtre, l’Espace culturel de la Buire, l’Espace André Pinatel et la saison culturelle intercommunale de Sorbiers/Saint-Jean-Bonnefonds, ces rencontres théâtrales sont un nouveau temps fort de la saison.

Courts-circuits vous invite à découvrir les compagnies qui font la richesse de notre territoire, avec une attention toute particulière portée aux plus jeunes d’entre elles.
Implantées à Saint-Étienne, dans la Loire, ou plus généralement en Auvergne-Rhône-Alpes, ces équipes offrent un aperçu aussi varié qu’enthousiasmant de la création théâtrale et chorégraphique d’aujourd’hui.
Ces rencontres théâtrales seront aussi l’occasion pour les équipes artistiques invitées d’échanger, de découvrir leurs travaux respectifs, et d’inventer de nouveaux liens et de nouvelles solidarités.

Pour cette première édition 15 compagnies seront à l’affiche du 15 au 25 novembre dans 9 structures ligériennes.

+ d’infos sur Courts-circuits | La Comédie de Saint-Étienne (lacomedie.fr)

0
0

La douleur

En avril 1945, Paris fête la victoire sur l’Allemagne nazie. Dans l’ombre, une femme attend, désespérée, un signe de vie de son mari déporté. Adapté d’un recueil de Marguerite Duras, La Douleur nous plonge dans des affres qui ne se referment jamais.

Une femme, seule, se tord les mains sur une modeste table, éclairée par une lumière blafarde. Elle ne mange plus, ne dort plus, scrute l’obscurité. Dehors, ce sont des cris de joie : Paris fête la Libération. Elle, attend le retour de son mari. Quatorze ans après la création de La Douleur par Patrice Chéreau, la comédienne Dominique Blanc se glisse à nouveau dans les mots de Marguerite Duras, sous les yeux de Thierry Thieû Niang. L’actrice, maintes fois lauréate du prix Molière, endosse magistralement la peur, l’angoisse, la honte et le désespoir décrits par la romancière face à la disparition de son époux déporté dans les camps de concentration. Nous plongeons avec elle dans un printemps 1945 miné par l’incertitude, l’errance et les ravages psychologiques qu’aucune victoire ne saurait cicatriser, pas même le retour de l’homme aimé, « dans un corps où la vie n’a plus de poids ».

+ d’infos sur https://lacomediedeclermont.com

0
0

FEMININES

Tout a commencé par une blague. À Reims, en 1968, le journaliste Pierre Geoffroy cherche une attraction pour la kermesse du journal L’Union. Il décide d’organiser un match de foot féminin. Onze femmes qui rêvent de fouler le terrain répondent présentes. Elles vont marquer les esprits : « l’équipe de Reims » devient l’équipe de France et remporte la Coupe du monde en 1978.

Pauline Bureau est allée à la rencontre de ces anciennes joueuses et leurs témoignages ont donné vie à une fiction joyeuse et combattive. Si le foot peut véhiculer des clichés machistes et un esprit de compétition, il a été pour ces femmes l’occasion d’explorer la puissance de leurs corps et de se découvrir autrement au sein d’une équipe.

Qu’est-ce qui anime un collectif, que ce soit dans un stade de foot ou sur un plateau de théâtre ? Comment parler de ces rencontres qui changent le cours d’une vie ? Autant de questions qui traversent cette épopée sportive et politique pleine d’allant où l’on passe des vestiaires au terrain, des années 70 à aujourd’hui. Un spectacle enthousiasmant où cinéma et théâtre s’entremêlent avec allégresse pour célébrer ces beaux parcours d’émancipation.

+ dinfos sur https://www.lacomedie.fr/

0
0