Portfolio Archive - Utopia
0
archive,post-type-archive,post-type-archive-portfolio_page,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.1,popup-menu-fade,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.5,vc_responsive

Archive

FESTIVAL MODE D’EMPLOI

Avec les outils des sociologues, des historiens, des philosophes, des journalistes, des écrivains, comment décrire les possibles ? Cette idée du possible a une longue histoire liée à celle des utopies et de la modernité. Pour renouer avec un sens du possible et des possibles, trente intervenants sont invités à explorer les perspectives qui se présentent à nous en ces temps de crise et d’incertitude dans les différents domaines qui sont les leurs : les enseignements des utopies du passé, l’analyse du populisme et des mouvements réactionnaires, la place des jeunes générations, les pensées de l’écologie, les pratiques de la lecture, les potentiels futurs portés par les cadres politiques et juridiques du présent. Dans différents lieux de la Métropole de Lyon, à la Villa Gillet, à Sciences Po Lyon, à la Bibliothèque municipale de Lyon, au Musée des Confluences, près de 20 rencontres pour éclairer les débats contemporains avec les outils des écrivains et des sciences humaines : nous vous présentons le programme de Mode d’emploi 2022, le festival des idées de la Villa Gillet.

+ d’infos sur : Villa Gillet – Maison internationale des écritures contemporaines

0
0

Il Trionfo del Tempo e del Disinganno

Premier oratorio de Haendel, composé peu après son arrivée à Rome, Il Trionfo del Tempo e del Disinganno voit s’affronter quatre personnages allégoriques dans de flamboyantes mélodies : le Temps et la Désillusion qui s’opposent au Plaisir et à la Beauté. Gravité contre insouciance, « Memento mori » contre « Carpe diem ». La partition séduit par l’inventivité de son écriture et la fraîcheur de son inspiration, les solistes affichant leur virtuosité, tout comme les instrumentistes. Cette allégorie volontiers naïve et à la morale austère est habillée de vers très musicaux et certains airs sont à couper le souffle. Car si les partisans de la rigueur l’emportent dans la dispute, la musique, elle, dit autre chose : l’air de la Beauté « Lascia la spina » n’a pas fini, par sa sensualité, d’enchanter les mélomanes. 

La volonté d’Haendel de conquérir Rome en se montrant plus italien que les Italiens eux-mêmes transparaît dans sa composition ! Et vous vous laisserez « embarquer » par le génie d’un compositeur ici servi par une pléiade d’artistes de premier plan, dont Karine Deshayes, sous la direction musicale de Sébastien d’Hérin.

= d’infos sur : Il Trionfo del Tempo e del Disinganno – Clermont Auvergne Opéra (clermont-auvergne-opera.com)

0
0
Featured Video Play Icon

Concert Eesah Yasuke + Opus Crew

Eesah Yasuke, quelques lettres pour une plume abrupte et sincère. Consciente de sa singularité, son but en tant que rappeuse est de partager son vécu pour toucher, transcender les cœurs et « être la seule Reine de son royaume ». 2021 marque un tournant dans sa jeune carrière avec la sortie de son 1er EP Cadavre 3xquis. Un premier projet dans lequel Eesah refuse l’apitoiement sur son vécu, et préfère en sortir une réflexion sur le dépassement de soi.

Opus Crew, c’est du rap, mordant et instinctif, des plumes affûtées qui expriment leurs rapports au monde sur une musique moderne mais indéniablement ancrée dans l’esthétique et les valeurs propres au Hip Hop des années 90’s. Opus a la rime qui cogne, un discours intelligent et sensible dissimulé derrière les crocs apparents. Du son à la scène, on s’écorche autant à l’amertume qu’on s’accroche à l’espoir de leurs témoignages, tant le propos et l’énergie sont saisissants.

+ d’infos sur : Eesah Yasuke + Opus Crew – La Source (lasource-fontaine.fr)

0
0
Featured Video Play Icon

MAMAN

POUR SA PREMIÈRE FOIS AU THÉÂTRE. VANESSA PARADIS, AUX CÔTÉS DE SAMUEL BENCHETRIT, INCARNE UNE FEMME SENSIBLE, ATTACHANTE ET ÉMOUVANTE. UN RÔLE IMAGINÉ ET ÉCRIT POUR ELLE PAR L’AUTEUR.

Une ville, la nuit. Une femme attend son taxi, emmitouflée dans un manteau de fourrure. Un jeune homme passe devant elle une première fois. La dépasse. Revient vers elle, lentement. Et lui pose une question qui va changer leurs vies à tous les deux.
Explorant à la fois les aspects dramatiques et comiques, Samuel Benchetrit raconte une histoire qui mêle les difficultés du couple, l’enjeu de la maternité, le désir de filiation. La pièce, en apparence légère, porte en creux des thèmes graves. La psychologie d’une mère à travers l’amour qu’elle porte à son enfant, ainsi que celle d’une femme, avec son vécu.

Auteur / Metteur en scène : Samuel Benchetrit
Avec : Vanessa Paradis, Samuel Benchetrit, Simon Thomas et Gabor Rassov.

+ d’infos sur : MAMAN | Vanessa Paradis 18 Décembre 2022 – Théâtre Jean-Vilar Bourgoin-Jallieu (bourgoinjallieu.fr)

0
0

COURTS-CIRCUITS- Rencontres théâtrales de Saint-Étienne et de la Loire

Initiées par La Comédie de Saint-Étienne, en partenariat avec Le Verso et la Ville de Saint-Étienne dans le cadre de sa politique de soutien à l’émergence, et en partenariat avec : le Théâtre du Parc, le Théâtre des Pénitents, le Chok Théâtre, l’Espace culturel de la Buire, l’Espace André Pinatel et la saison culturelle intercommunale de Sorbiers/Saint-Jean-Bonnefonds, ces rencontres théâtrales sont un nouveau temps fort de la saison.

Courts-circuits vous invite à découvrir les compagnies qui font la richesse de notre territoire, avec une attention toute particulière portée aux plus jeunes d’entre elles.
Implantées à Saint-Étienne, dans la Loire, ou plus généralement en Auvergne-Rhône-Alpes, ces équipes offrent un aperçu aussi varié qu’enthousiasmant de la création théâtrale et chorégraphique d’aujourd’hui.
Ces rencontres théâtrales seront aussi l’occasion pour les équipes artistiques invitées d’échanger, de découvrir leurs travaux respectifs, et d’inventer de nouveaux liens et de nouvelles solidarités.

Pour cette première édition 15 compagnies seront à l’affiche du 15 au 25 novembre dans 9 structures ligériennes.

+ d’infos sur Courts-circuits | La Comédie de Saint-Étienne (lacomedie.fr)

0
0

Fête du livre de Saint-Etienne

Mise en avant des premiers romans, intégration des mangas, présence des auteurs locaux sous le grand chapiteau de la place de l’Hôtel-de-Ville, nouvelles formes de rencontres avec les auteurs… La 36e édition de la Fête du livre de Saint-Etienne, du 14 au 16 octobre, possède son lot de nouveautés.

L’auteur François Maguin sera présent  sur le stand de La librairie de Paris, sous le grand chapiteau Place de l’Hôtel de Ville, pour signer son ouvrage Le promeneur stéphanois nouvellement paru chez Utopia Editions et l’équipe vous accueillera Place Jean Jaurès pour vous faire découvrir la Revue Culturelle Auvergne-Rhône-Alpes Utopia 2022 2023, sortie début septembre, ainsi que le fonds de la maison d’édition.

+ d’infos sur Fête du livre de Saint-Etienne

0
0
Featured Video Play Icon

Arka’n Asrafokor + Dahü

Si tu aimes : Sepultura, Soulfly, Alien Weaponry

Attention, Arka’n Asrafokor débarque à la Tannerie et ça va faire du bruit ! Ce groupe de metal africain formé en 2010 au Togo fait figure d’exception dans le paysage local. Influencé en partie par le métal des années 80 et 90, la musique d’Arka’n se nourrit également du son ouest-africain et des cultures rythmiques régionales (Gazo, Blekete, etc.). Entre chants gutturaux et flows rappés, riffs lourds et percussions tribales, le groupe explore différentes facettes du métal, allant du trash au speed et du neo au death. Les chants, qui passent de l’Ewé (une des langues togolaises) à l’Anglais, avec un clin d’œil au Français, cherchent à nous ramener dans la lumière en nous parlant traditions, problèmes sociaux ou encore humanité qui s’endort, assommée par trop d’individualisme. On trouve aussi chez Arka’n, de belles parties rythmiques où les percus reprennent le pouvoir sur les grattes et des instants de grâce avec des solos acoustiques et de beaux gimmicks afrofunk. Le résultat est un son unique qui fait du groupe une joyeuse anomalie dans le paysage mondial du métal ! Savamment dosé, le son « fusion », entre modernité et culture vaudou traditionnelle, produit un cocktail explosif qui sera loin de te laisser indifférent.e. Excepté les tambours ou les cloches gakokoé, tout te rappellera la puissance brute du métal. Si tu ne veux pas mourir idiot.e, viens donc te faire dégraisser les oreilles par le metal des guerriers !

DAhÜ [da.y] n.m. (du latin dahus, emprunt au grec dakhus).
1.Piège à con musical.
2.Métal bancal, fusion animale.
3.Quatuor énergique au style de vie penché.
ex : « Toi, dis-moi si je suis ton dahu. »
Et Ahura Mazda répondit : « Oui » (Ainsi parlait Zarathoustra, F. Nietzsche)

+ d’infos sur La Tannerie – Scène de Musique Actuelle à Bourg en Bresse (la-tannerie.com)

0
0
Featured Video Play Icon

FOLIA

La fièvre des grands soirs ! C’est la promesse de Folia, spectacle virtuose et jubilatoire qui électrise les salles de théâtre depuis sa création en 2018 ! Mourad Merzouki explore les rythmes populaires des tarentelles italiennes et nous emporte dans ses volutes baroques, superbe écrin d’un hip-hop sans cesse réinventé. Six musiciens, une chanteuse soprano et douze danseurs survoltés nous convient à une célébration envoûtante du rythme et de la fraternité. Comme à chaque fois, Mourad Merzouki nous prend par la main et nous embarque ailleurs… un conte à rêver debout !

Cérémonie ininterrompue, improbables noces du hip-hop et des tarentelles baroques, alliance entrelacée de la musique et de la danse, elle se déploie à l’infini, rebondissant sur elle-même, surprenante, hypnotique. La voix cristalline de la soprano Heather Newhouse enchante les danseurs, que les musiciens, parfois, endiablent. Au milieu d’une constellation de sphères en mouvement, cœur de la fable dansée, qu’en est-il de la petite Terre ? Mourad Merzouki jette les corps dans les remous d’un monde qui s’effondre. Savant alchimiste, toujours au croisement des arts, il offre une Folia dont on souhaiterait qu’elle ne s’arrête jamais… une véritable fusion miraculeuse !

+ d’infos sur Page d’accueil – Bonlieu scène nationale Annecy (bonlieu-annecy.com)

0
0

Festival Karavel

Créé en 2007 à Bron sous l’impulsion du chorégraphe Mourad Merzouki, Karavel est un rendez-vous incontournable de la danse hip-hop qui valorise le foisonnement de la création hip-hop, mène un vaste programme d’actions sur le territoire et porte une attention particulière à la mémoire et à la transmission de cette danse.

Fédérant plus de 30 lieux en région Auvergne-Rhône-Alpes, Karavel présente au public — et aux professionnels — le meilleur de la création en danse hip-hop et offre un tremplin aux jeunes compagnies.

À Karavel, les grands noms de la scène actuelle se mêlent aux artistes qui feront la danse de demain tandis que des shows chorégraphiques et des battles mettent à l’honneur la dimension spectaculaire du hip-hop. En 2021, Karavel célèbre ses 15 ans avec une édition anniversaire qui célèbre, avec toujours autant de fureur et de tendresse, cet art singulier, exigeant et populaire.

+ d’infos sur Festival – Karavel (karavelkalypso.com)

0
0

La douleur

En avril 1945, Paris fête la victoire sur l’Allemagne nazie. Dans l’ombre, une femme attend, désespérée, un signe de vie de son mari déporté. Adapté d’un recueil de Marguerite Duras, La Douleur nous plonge dans des affres qui ne se referment jamais.

Une femme, seule, se tord les mains sur une modeste table, éclairée par une lumière blafarde. Elle ne mange plus, ne dort plus, scrute l’obscurité. Dehors, ce sont des cris de joie : Paris fête la Libération. Elle, attend le retour de son mari. Quatorze ans après la création de La Douleur par Patrice Chéreau, la comédienne Dominique Blanc se glisse à nouveau dans les mots de Marguerite Duras, sous les yeux de Thierry Thieû Niang. L’actrice, maintes fois lauréate du prix Molière, endosse magistralement la peur, l’angoisse, la honte et le désespoir décrits par la romancière face à la disparition de son époux déporté dans les camps de concentration. Nous plongeons avec elle dans un printemps 1945 miné par l’incertitude, l’errance et les ravages psychologiques qu’aucune victoire ne saurait cicatriser, pas même le retour de l’homme aimé, « dans un corps où la vie n’a plus de poids ».

+ d’infos sur https://lacomediedeclermont.com

0
0

FEMININES

Tout a commencé par une blague. À Reims, en 1968, le journaliste Pierre Geoffroy cherche une attraction pour la kermesse du journal L’Union. Il décide d’organiser un match de foot féminin. Onze femmes qui rêvent de fouler le terrain répondent présentes. Elles vont marquer les esprits : « l’équipe de Reims » devient l’équipe de France et remporte la Coupe du monde en 1978.

Pauline Bureau est allée à la rencontre de ces anciennes joueuses et leurs témoignages ont donné vie à une fiction joyeuse et combattive. Si le foot peut véhiculer des clichés machistes et un esprit de compétition, il a été pour ces femmes l’occasion d’explorer la puissance de leurs corps et de se découvrir autrement au sein d’une équipe.

Qu’est-ce qui anime un collectif, que ce soit dans un stade de foot ou sur un plateau de théâtre ? Comment parler de ces rencontres qui changent le cours d’une vie ? Autant de questions qui traversent cette épopée sportive et politique pleine d’allant où l’on passe des vestiaires au terrain, des années 70 à aujourd’hui. Un spectacle enthousiasmant où cinéma et théâtre s’entremêlent avec allégresse pour célébrer ces beaux parcours d’émancipation.

+ dinfos sur https://www.lacomedie.fr/

0
0

Festival Lumière

Le festival Lumière est devenu le rendez-vous mondial du cinéma de patrimoine. Une fois par an, c’est à Lyon, ville natale du Cinématographe, que le monde du cinéma célèbre sa vitalité et sa mémoire, à travers une visite contemporaine aux œuvres du passé (films restaurés, rétrospectives, invités, hommages…). Grâce à l’ensemble des salles de cinéma participantes, le festival rayonne dans toute l’agglomération lyonnaise et touche un large public.

Des séances présentées par des acteurs, des cinéastes, des historiens, des critiques, et par nos « Ambassadeurs Lumière ».

Le Prix Lumière, remis chaque année à une personnalité du cinéma pour l’ensemble de son œuvre.
En 2022, Tim Burton reçoit le Prix Lumière et succède à Jane Campion, Jean-Pierre et Luc Dardenne, Francis Ford Coppola, Jane Fonda, Wong Kar-Wai, Catherine Deneuve, Martin Scorsese, Pedro Almodóvar, Quentin Tarantino, Gérard Depardieu, Ken Loach, Milos Forman et Clint Eastwood.

Des rétrospectives dédiées aux grands cinéastes qui ont fait ou font encore l’histoire du cinéma, de tous genres, de toutes les époques.

Des invitations à des actrices et acteurs, des cinéastes, des compositeurs de musique de films.

Des copies restaurées sur grand écran, en salle : voir les films dans les plus belles conditions.

Des séances de cinéma géantes à la Halle Tony Garnier, à l’Auditorium de Lyon et au Centre de Congrès.

Une découverte du cinéma muet avec des ciné-concerts.

Des master class et l’occasion de rencontres privilégiées avec les invités d’honneur du festival.

Des expositions.

Des lieux pour se rencontrer : le Village du festival dans le parc de l’Institut Lumière et un mâchon dans un restaurant lyonnais !

Un rendez-vous pour les professionnels, avec le Marché International du Film Classique

Un festival pour tous, à la rencontre de tous les publics : enfants hospitalisés, détenus, personnes en réinsertion, scolaires…

+ d’infos sur Festival Lumière 2022

0
0

Biennale d’art contemporain de Lyon

Créée en 1991, la Biennale de Lyon s’affirme aujourd’hui, après plus de trente années d’existence, comme la plus importante manifestation en France consacrée à l’art contemporain et un temps fort dans l’agenda des événements majeurs à l’échelle mondiale.

Imaginée par les commissaires Sam Bardaouil et Till Fellrath comme un “manifeste de la fragilité”, la 16e édition de la Biennale d’art contemporain de Lyon affirme la fragilité comme intrinsèquement liée à une forme de résistance, initiée dans le passé, en prise avec le présent et capable d’affronter l’avenir.

La 16e édition de la Biennale de Lyon s’inspire de l’histoire complexe de Lyon. De la glorieuse colonie romaine de Lugdunum jusqu’aux frères Lumière qui ont offert au monde les premiers films, de Napoléon en exil prononçant cette déclaration d’amour : “J’aime fort les Lyonnais, ils me le rendent bien” jusqu’à Louise Brunet la méconnue que le périlleux voyage vers Beyrouth a conduite jusqu’aux usines de soie du Mont-Liban, le destin de Lyon est indissociable de celles et ceux qui l’ont traversée et marquée de leurs originalités, de leurs bizarreries et de leurs destinées souvent romanesques.

En invoquant ces multiples histoires, la 16e Biennale de Lyon explore la fragilité, à la recherche de connexions au-delà des limites de la géographie et du temps. Puisant dans la richesse des collections des musées de Lyon et d’ailleurs, la Biennale de Lyon a pour objectif d’initier une nouvelle lecture des oeuvres et des récits qu’incarnent ces institutions.

+ d’infos sur www.labiennaledelyon.com

0
0

Farandole, Bruno Testa

Bruno Testa est né en 1956 à Montbrison dans la Loire. Bruno Testa est né dans la Loire, à Montbrison. Après des études de philosophie, il devient journaliste. De La Réunion où il a vécu, il a rapporté un roman picaresque Dépression tropicale (Quidam éditeur) et Le Cadavre du Blanc (Grand océan), récit adapté au théâtre. Il est par ailleurs l’auteur de Le Poisson-ange (Michalon), L’Adoption (Quidam éditeur) Les Bals, Lettres de mon Moulin-Rouge et Les Conscrits chez Utopia éditions.

Octobre 2016, à Saromain, village du Forez.
C’est la fête des conscrits des classes en 6, qui regroupe plusieurs générations sur presque cent ans. Sur le parking de la salle des fêtes où affluent les voitures, les amis de jeunesse ont du mal à se reconnaître. Normal, pour ceux qui ne se sont pas revus depuis plus de quarante ans. Commence le défilé en fanfare dans les rues, l’inévitable station devant le monument aux morts avec discours du maire, puis l’apéritif dans la cour de l’école communale avant le grand banquet. Entre repas arrosé et danse des canards, les souvenirs d’école, d’usine et de bals affluent.

 » Il est de bon ton en ce moment de parler de France périphérique. Je ne sais pas si l’expression est adéquate, mais reste que tout un monde échappe à la littérature d’aujourd’hui. Nos Indiens n’intéressent personne. Aussi, tel le Lévi-Strauss du pauvre, j’ai voulu dans ce livre nommé Farandole évoquer ce monde mi ouvrier mi rural si méconnu. C’est le dernier volet d’une trilogie qui comprend Les Bals et Les Conscrits. » B.T

 

  • Parution aux éditions Utopia en septembre 2018
  • Prix de vente : 15 euros

COMMANDER

 

0
0
Loic Graber

Loïc Graber

Interview de Loïc Graber, Adjoint au Maire de Lyon, Délégué à la culture, réalisée dans le cadre de la revue Utopia 2019-2020.

0
1

Florence Verney-Carron

Interview de Florence Verney-Carron, Vice-Présidente de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Déléguée à la culture et au patrimoine, réalisée dans le cadre du Guide Auvergne-Rhône-Alpes Culture Utopia 2019-2020

0
3
Olivier Bianchi

Olivier Bianchi

Interview de Olivier Bianchi, Maire de Clermont-Ferrand réalisée dans le cadre du Guide Auvergne-Rhône-Alpes Culture Utopia 2019-2020.

0
2
Loic Chabrier

Loïc Chabrier

Interview de Loïc Chabrier, Adjoint à la culture à la Ville de Villeurbanne, réalisée dans le cadre de la revue Utopia 2019-2020.

0
1
Sylvie Mongin-Algan

Sylvie Mongin-Algan

Interview Sylvie Mongin-Algan, Metteuse en scène / Compagnie Les Trois Huit, à la direction du NTH8, réalisée dans le cadre de la revue Utopia 2019-2020.

0
0

Marie-Laure Desforges

Interview de Marie-Laure Desforges, Adjointe au Maire de Bourgoin-Jallieu, Déléguée à la Culture, réalisée dans le cadre de la revue Utopia 2019-2020.

0
1
Arnaud Meunier

Arnaud Meunier

Interview d’Arnaud Meunier, Directeur de la Comédie de Saint-Etienne, réalisée dans le cadre de la revue Utopia 2019-2020.

0
1

Marie-Laure Desforges

Interview de Marie-Laure Desforges, Adjointe au Maire de Bourgoin-Jallieu, Déléguée à la Culture, réalisée dans le cadre de la revue Utopia 2018-2019.

0
1
Loic Graber

Loïc Graber

Interview de Loïc Graber, ADJOINT AU MAIRE DE LYON, DÉLÉGUÉ À LA CULTURE réalisée dans le cadre de la revue Utopia 2018-2019.

0
1
Loic Chabrier

Loïc Chabrier

Interview de Loïc Chabrier, ADJOINT À LA CULTURE À LA VILLE DE VILLEURBANNE, réalisée dans le cadre de la revue Utopia 2018-2019.

0
0
Isabelle Lavest

Isabelle Lavest

Interview d’Isabelle Lavest, Adjointe à la culture à la ville de Clermont-Ferrand, réalisée dans le cadre de la revue Utopia 2018-2019.

0
1
Sylvie Mongin-Algan

Sylvie Mongin-Algan

Interview Sylvie Mongin-Algan, Metteuse en scène / Compagnie Les Trois Huit, à la direction du NTH8, réalisée dans le cadre de la revue Utopia 2018-2019.

0
0
Gerard Picot

Gérard Picot

Interview de Gérard Picot, Directeur artistique de la Fête du livre jeunesse de Villeurbanne, réalisée dans le cadre de la revue Utopia 2018-2019.

0
0
Arnaud Meunier

Arnaud Meunier

Interview d’Arnaud Meunier, Directeur de la Comédie de Saint-Etienne, réalisée dans le cadre de la revue Utopia 2018-2019.

0
0
Thierry Teodori

Thierry Téodori

Interview de Thierry Téodori, Directeur de la Halle Tony Garnier, réalisée dans le cadre du Guide Auvergne-Rhône-Alpes Culture Utopia 2017-2018.
0
1